L'Europe, la France et la complexité technocratique

François Hollande mentionne à juste titre dans son programme l'utilisation des fonds structurels européens.

Un article publié le 28 avril 2012,  Michel Abhervé dans Alternatives économiques nous confirme : « un quart des fonds non attribués."

Le 30 janvier 2012, lors du Conseil européen, le président de la Commission, José Manuel Barroso, a annoncé que 82 milliards d’euros, sur un budget total de 347 milliards d’euros des fonds structurels pour la période 2007-2013, ne sont pas encore attribués et pourraient être redéployés.

Nous en sommes à pratiquement un quart des fonds structurels non attribués. Quant on sait le nombre de porteurs de projets qui se sont vu opposer l’insuffisance des moyens disponibles, on croit rêver. Et cela confirme qu’il est indispensable de faire aboutir, rapidement,  le travail de simplification des démarches, indispensable à un engagement effectif des crédits disponibles."

Les porteurs de projet sont freinés, découragés, dissuadés par la complexité technocratique tant française qu'européenne. Qu'on parcourt ce décret signé par nos actuels ministres et on comprendra pourquoi les entreprise hésitent à s'engager pour obtenir des fonds...elles n'en ont ni le temps ni la ressource humaine.


A quand la simplification ?