Agilité : http://www.grenoble-em.com/712-qu-est-ce-que-l-agilite-en-entreprise--1.aspx

 « Move fast and break things » L'agilité numérique peut-elle être européenne ?

Chacun d'entre nous peut mesurer à son échelle personnelle le dynamisme de la recherche et développement des entreprises américaines numériques les plus connues.  Google, Apple, Facebook nous bombardent en permanence de leurs nouveautés. « J'adore la philosophie chez Facebook : « move fast and break things » moto de l'innovation de rupture et qui s'étend à tous les employés, ingénieurs, et le fondateur et CEO  Mark Zuckerberg« l'innovation et le développement ne s'arrêtent jamais » (Brett Reilly http://socialmediaseo.net ). On se référera à l'amusante littérature de Zoe Shepard, lanceuse d'alerte sur le fonctionnemet de nos services publics, pour comprendre comment les jeux de pouvoir en France tuent la réactivité, l'innovation et l'imagination. La manie française d'engendrer des plans d'état plutôt que de repérer l'innovation spontanée a la vie dure. Et pourtant les initiatives de petites structures interconnectées, mobiles et en veille, sont multiples. « Animé par les membres de la communauté museogeek francophone, le wiki de MuzeoNum est un exemple d'initiative spontanée d'une génération qui n'attend pas les directives d'état pour bouger et la première question qu'on peut lire sur leur wiki est « Comment convaincre les conservateurs en interne de l'intérêt du multimedia et des réseaux sociaux? "(27 septembre 2013). Autrement dit, comment convaincre la hiérarchie de l'innovation reste un passage obligé – plus ou moins long selon la direction à laquelle on a à faire.

Innovation « officielle » française versus innovation de garage américaine

Face à ce mouvement perpétuel des entreprises américaines, la Commission européenne ne peut qu'opposer des vœux pieux et des constats d'échec. Michel Barnier commissaire européen soupire, « Oui l'Europe, le numérique, c'est long, on y travaille depuis deux ans, on devrait y arriver » repris en écho par la Ministre Fleur Pellerin qui déplore le manque de « Google » à la française. Une ministre pleine de bonne volonté et de décisions alléchantes, mais qui semble ignorer l'écosystème qu'il faudrait d'abord implanter pour en finir avec la pyramide hiérarchique à la française qui depuis toujours fait preuve d'un conservatisme qui ne permet pas à l'innovation de rupture d'éclore, tant dans les administrations publiques que dans la plupart des grands groupes. Lancer le Big Data dans un système archaïque qui étouffe l'innovation quand elle n'arrive pas « du haut », et rencontre à toutes les étapes des barrages divers, une législation paralysante, des banques frileuses, le conservatisme administratif de l’État et de ses Préfets, de la Région, des élus, qui n'ont que rarement mission de repérer les petites unités et initiatives sur leur territoire, surtout si elles sont innovantes ...au point menacer les privilèges installés. Non, l'innovation en France reste toujours l'affaire de l'état ou de la région, et c'est l'argent public qui co-finance nombre de structures, une innovation lourde « officielle » qui reste ainsi sous contrôle des décideurs. Pour reprendre un slogan de start-up « Si tout semble sous contrôle, vous n'êtes tout simplement pas assez rapide. -Mario Andretti « Ce qui va à l'inverse de la philosophie de garage à l'américaine et de l'esprit de liberté et d'expérimentation qui règne dans les entreprises de Silicone Valley.

« Facebook est dirigé par des hackers ! »

Uningénieur à Facebook a relevé dans un billet les qualités qu'il trouve dans cette entreprise :

L'autonomie et la responsabilisation

données à chaque employé à Facebook.

Le Focus sur l'impact

et la liberté pour l'employé de choisir son champ d'action choix laissé du champ. « Depuis mon premier jour à Facebook, on m'a demandé « Quel est le champ à impact maximum sur lequel tu vas vouloir travailler ?

Facebook est dirigé par des Hackers

Ce ne sont pas des notables et des décideurs avertis qui dirigent Facebook, mais des pirates informatiques qui se réunissent régulièrement pour des Hackathons, des marathons informatiques à l'initiative de chacun.

Croissance et coaching

L'open space, le feed-back des pairs et le pilotage boostent la croissance parce qu'ils permettent à l'employé de prendre des initiatives : « je sais que je ne serai jamais seul en prenant des risques et en faisant des erreurs ».

Co-construction de jeux de données à la BNF

En ce sens la co-construction et la mutualisation de données de la BNF présentées lors des Rencontres médiation & numérique du Ministère de la Culture nous paraissent plus convaincantes parce qu'incarnées par une révolution interne des mentalités et comportements. Le projet utilise les outils du Web sémantique et s'inscrit dans une démarche d'ouverture des données. data.bnf.fr et Gallica ont reçu le Stanford Prize for Innovation in Research Libraries (SPIRL), et data.bnf.fr est lauréat du prix Data intelligence awards.

Les plans de soutien Big Data annoncés par Fleur Pellerin  sont trop récents pour en tirer un bilan. La condition de la réussite du projet ambitieux Big Data sera d'adopter le moto de Facebook : « bouger vite et casser les choses ».

Illustration source : http://www.startupvitamins.com/