Le blog de la ménagère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, juillet 4 2016

Congrès du Futur #2 « optimisme offensif »

Mathieu Baudin entouré des facilitateurs du Congrès du Futur #2 à la Gaité Lyrique : rencontre des Réinventeurs

C'est l'été – ou ça devrait l'être – et les pages Facebook se couvrent de photos de barbecue ou de tables en bois dans des décors bucoliques.

Le mois de juin a vu un florilège de manifestations qu'on peut ranger sous le signe de lacivic tech. Le 10 juin Personal Democracy nous invitait au « Printemps de la Civic Tech » à la Gaité Lyrique, puis c'était au tour de l'Institut des Futurs souhaitables le 24 juin de privatiser tout un étage, dédié au Congrès du Futur #2, qui rassemblait tout l'« écosystème » : 300 participants attendus. Les Réinventeurs sont nombreux mais parfois isolés. Là, ils se rencontrent. "Cet événement est accompagné d’une plateforme web qui cartographie et donne à voir 200 « conspirateurs positifs » Mission de ce think tank et do tank  : "Contribuer à l’émergence de ce nouveau Monde qui s’esquisse, en reliant dans un même écosystème ces explorateurs et volontaires du siècle qui vient, leur offrant un espace singulier d’ « empowerment », une « ressourcerie », une fabrique à questionnements fertiles où l’on prend collectivement le temps de la complexité afin d’expérimenter ici et maintenant des solutions pour demain."

Janique Laudouar

Ci-contre la journaliste Flora Clodic en immersion comme facilitatrice. Lire son article sur Medium "Le 2ème Congrès du Futur a rechargé nos batteries"

Tous #conspirateurspositifs

Le Blog de la Ménagère, invitée au tire de « média positif » a été dès son entrée dans le hall de la Gaité Lyrique accueillie par un « hug », un calin. Le ton de la journée était donné : sous le signe du « care », le soin apporté à l'autre, de la bienveillance décidément une valeur montante, d'un « optimisme offensif ». ‪#‎demain‬ ‪#‎joie‬ ‪#‎réinvention‬. Le code couleur cette fois : vert d'eau comme les gentils facilitateurs de la rencontre qui arborent un tee-shirt « L'avenir ne se prévoit pas, il se prépare."

Des ateliers étaient organisés afin de définir les contours du Futur. Face à Vincent que je n'avais pas vu depuis longtemps je suis embarquée avec mon partenaire de binôme dans un dispositif dont l'IFs a le secret pour dérouter le participant et débusquer l'intime. Nos contributions seront ensuite recueillies via des post-its pour constituer une vision collaborative du Futur. Nous devons choisir 3 obstacles que nous avons rencontré et les ressources que nous avons mobilisé pour les surmonter. J'écoute Vincent, l'interroge, puis ce sera à son tour. Tous nous sommes assis à terre, face à face. A côté de moi David Guez, de LaPrimaire.org, face à Jean-Pierre Goux, auteur de l'essai « Siècle Bleu, Pour changer le XXIème siècle » (2016). Plus loin, Antoine Brachet co-fondateur des 100 Barbares, et Forent Guignard Le Drenche, que je croise souvent ces temps-ci. L'expérience est intéressante, l'ambiance à mi-chemin entre grand-messe dans un espace cathédralisé et un confessionnal intime, tant le domaine spirituel est présent.

Les mots pour le dire

Le sens des formules et un certain goût pour le littéraire est l'une des valeurs ajoutées de l'IFs qui mérite son titre de «Fab Lab intellectuel». Sur le site on cite Antonio Gramsci «Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres" .  J'avais déjà rencontré Mathieu Baudin, directeur de l'IFs, au Cube à Issy-les-Moulineaux lors d'un des Rendez-vous du Futur citant « Ecouter la forêt qui pousse plutôt que l'arbre qui tombe."Le Récit fait aussi partie de la panoplie. « Récit du Monde d’Après, inspirer un Nouveau Récit sur l’avenir, plus positif, afin de montrer à la société civile que Demain est déjà là."   Il y a d'ailleurs des auteurs, artistes ; plasticiens, poètes parmi les experts qui accompagnent le voyage « Art is our weapon » Elyx, petit personnage fictif et héros transmedia qu'on retrouve mis en situation http://elyx.net/ était au rendez-vous ainsi que son créateur Yak, Yacine AIT KACI. L'après-midi des ateliers étaient organisés selon le principe duWorld Café

Et puis l'instant de contemplation de «la Blue Marble, la célèbre photo de la Terre. Celle-ci fut prise le 7 décembre 1972 par les astronautes de l’équipage d’Apollo 17 à 45 000 km de la Terre pendant ce qui fut le dernier voyage vers la Lune » C'est cette photo du Siècle Bleu qui sera projetée dans le noir en conclusion de la journée, avec un peu de l'histoire de Jean-Pierre Goux encore ébloui par sa rencontre avec la Nasa, Un autre explorateur de l'intime à la télévision et expert en « parenthèse inattendue », Fréderic Lopez intervient comme « grand témoin » pour conclure la soirée.

Vous êtes super!

«Vous êtes super!» : une vidéo propose un moyen à la portée de tous pour prévenir l'agressivité ambiante, se promener avec une pancarte « Vous êtes super ! »Parmi ses complices l'Institut des Futurs souhaitables compte Patrick Viveret, Cynthia Fleury, ou Jean-Paul Delevoye, Mathieu Baudin insiste sur le côté « décalé »de ce qui pourrait être un outil de formation et un dispositif d'aide au changement classique pour les entreprises ou les institutions. « Plutôt une école », précise-il « L'Ecole du Futur » ». C'est une expérience vivifiante que fait vivre ce dispositif participatif avec l'objectif de « recharger les batteries » car il fait basculer l'écosystème vers le monde qui vient et ses nouvelles valeurs, Sur le grand panneau des ressources que chacun peut mobiliser « se reconnecter avec l'essentiel », « revaloriser le spirituel et le relationnel » «éducation positive », « rencontrer d'autres cultures non consuméristes »Une restitution ultérieure des productions de la journée prévue en septembre 2016.Combien ça coûte ? Le tarif est un peu « à la Robin des Bois », précise Mathieu Baudin : pour les participants un tarif ajusté à leurs moyens, pour les partenaires un prix normal. Prochaine exploration : la Lab Session "25 décideurs voyageurs vont décaler leur regard, détecter les signaux faibles et porter leur attention sur des expérimentations porteuses d’avenir ici et maintenant," Janique Laudouar

Prochain rendez-vous ! Petit déjeuner de présentation de la Lab SessionMardi 5/07 9h-10h30

8h45 : café d’accueil

9h-9h30 : intervention sur "L'Art d'imaginer les Futurs" par Mathieu Baudin, historien et prospectiviste, directeur de l'Institut des Futurs souhaitables

9h30-10h : présentation de la Lab Session, cycle Prospective, Innovation et Développement Durable de l'IFs, un voyage aller-retour vers le monde d’après - La Prospective au service de l’innovation

10h-10h30 : témoignages d’anciens participants de la Lab Session et échanges avec l’auditoire

En Pratique :http://www.futurs-souhaitables.org

« L’IFs s’adresse à tous ceux qui se questionnent sur notre société et qui aimeraient participer d’une manière ou d’une autre à la construction de futurs souhaitables, que cela soit au sein d’entreprises, d’organismes publiques ou privés, de collectivités territoriales, des grands corps d’État, des mondes associatifs ou encore des métiers des arts et de la culture."

samedi, février 25 2012

Changer de fond en comble la société ? La confiance va à Jean-Luc Melenchon selon Expression Publique

Illustration : Ben

96% des français sont favorables au changement de la société, 3% défavorables et 1% sans opinion d'après le sondage d'expression publique.

A la question « pour chacun des candidats suivants, où le classeriez-vous sur cette échelle allant de 1 (il veut changer le moins possible la société actuelle) à 5 (il veut changer de fond en comble la société actuelle) ? C'est Jean-Luc Melenchon qui est perçu comme le plus susceptible de changement (50%), Nicolas Sarkozy est  le moins apte à changer la société selon 41% des sondés , et François Hollande et François Bayrou à peu près à égalité.

mercredi, juillet 25 2007

Chacun cherche...son changement...

Sausalito près de San Francisco

Loïc Le Meur cherche un restaurant à San Franciso pour les 80 personnes qui ont répondu à son invitation à dîner le 30 juillet, le PS cherche de nouvelles valeurs  Annick Rivoire cherche un Biz Angel pour son nouveau mag  poptronics, l’agence pourquoitucours de Jeremy Dumont cherche de nouveaux locaux dans le Centre de Paris, Molusk et son nouveau blog quittent fin octobre les Ateliers de Paris, cherchent un local, et cherchent un acheteur pour ordi vendu 150 euros, Delphine Leibovici cherche  19 écrans plasma de 42 pouces pour un projet de téléportation pour la prochaine Nuit Blanche à Paris…  

La Ménagère cherche  une nouvelle qualité de vie…ici ou ailleurs…plutôt ailleurs d’ailleurs…