Le blog de la ménagère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Open Source Politics

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, octobre 25 2017

Web Summit 2017 Lisbonne : tech, innovation et politique

Le Web Summit qui aura lieu à Lisbonne du 6 au 9 novembre affiche 60 000 participants, 160 Pays. Des entrepreneurs français y seront et auront l'occasion de rencontrer les personnalités les plus diverses du monde la tech et de l'entreprise mais pas seulement, l'éthique, la politique, la créativité, la gouvernance, la planète sont au rendez-vous. Le ministre de l'économie du Portugal Manuel Caleira Cabra ouvrira le Growth Summit. On y traitera économie, politique, marketing, crypto monnaie et même ...voitures volantes. Le social est présent aussi avec, par exemple, Crisis Text Line qui aide les gens en crise.  Dix millions de messages qui deviennent des données qui vont ensuite pourvoir venir en aide dans des situations d'addiction, d'abus sexuel, de suicide.  Janique Laudouar

Valentin Chaput est l'un des quatre fondateurs (avec Virgile Deville) d'Open Source Politics  et a été invité à intervenir au Web Summit «la où la tech mondiale se rencontre », tech, media et politique, Open Source Politics fait partie des mouvements de la civic tech qui ont joué un rôle actif lors des élections présidentielles et législatives en œuvrant pour la participation citoyenne. Depuis le printemps 2016 OSP est devenue une entreprise relevant de l’Économie sociale et solidaire, accompagnant les collectivités, les institutions, les gouvernements dans la transition numérique. Plusieurs entrées sont proposées sur le site, OPS a été facilitateur lors de plusieurs événements publics et ont accompagné Etalab, la Ville de Paris, ou encore Arc Innovation pour le Grand Paris. 

Qu'attend Valentin Chaput de sa participation au Web Summit ? 

VC L’intérêt c'est la présence d'acteurs importants. J'interviens le mercredi dans la partie Forum, technologie et politique.

JL A Lisbonne il y aura des personnalités du monde de la politique, des entrepreneurs, des innovateurs. Quels sont les thèmes qui t'intéressent ? 

VC Les plate formes numériques,  les données, la sécurité seront parmi les thèmes abordés.

JL Le management est aussi un des thèmes du Web Summit? Est-ce qu'on manage une entreprise Économie Sociale et solidaire comme une autre entreprise ? Est-ce que tu vas aussi en tirer quelque chose sur le management pour Open Sources Politics, il y a des CEO, des fondateurs et des managers importants ?

VC Nous sommes quatre fondateurs donc nous fonctionnons de façon horizontale, chacun a son mot à dire. Pour les décisions il y a un système de vote. L'économie sociale et solidaire a un statut, il y a un engagement de redistribution. Et puisque nous travaillons avec les logiciels libres il y a une multitude de collaborateurs autour de nous.

  "Avec le numérique, la démocratie continue entre les élections", peut-on lire sur le site d'OSP comme l'avait déjà montré l'initiative de make.org Réinventons l'Assemblée nationale le 20 septembre. L'Assemblée nationale consulte actuellement via une plateforme en ligne et recueille les propositions des citoyens jusqu'au 6 novembre.

JL Suite à la consultation des citoyens en ligne sur le site de l'Assemblée nationale et aux nombreuses initiatives de la société civile  est-ce que la consultation va enfin devenir un nouvel usage ? Est-ce que les parlementaires vont y recourir ?

VC Au niveau national, et aussi au niveau local, de plus en plus d'élus y sont ouverts. Dans la consultation actuelle sur le site l’Assemblée nationale, ce qui est intéressant c'est la perspective de changer la procédure et d'institutionnaliser la consultation.

JL « Une démarche de consultation doit être suivie et animée. Cela demande du temps et certaines compétences (création de contenus, newsletters, ateliers d'intelligence collective) ». peut-on lire sur le site OSP . Comment impliquer les citoyens, tous ont-ils envie de s'engager ? Ce ne sont pas les outils qui manquent, mais tous y-ont-il accès, comment faire en sorte que ça ne soit pas « toujours les mêmes?

VC En multipliant les points de contact, en parallèle à la consultation en ligne, Open Source Politics organise des ateliers « dans la vraie vie », et les opinions des participants sont répercutés sur la plate forme, ce qui incite à aller la visiter. Nous proposons des dispositifs à ceux que nous accompagnons.

JL Comment avez-vous été choisis pour accompagner la consultation sur le site de l Assemblée nationale. Vous avez fait un « pitch » meilleur que les autres ?

VC Il y a eu un appel d'offres, une consultation de plusieurs plate formes, on nous a demandé un devis, et nous avons été retenus. C'est vrai que le coté « logiciel libre » a compté. Techniquement c'est le site de l'Assemblée nationale qui reste hébergeur et gère l'informatique, nous avons aidé à la mise en place du dispositif et nous sommes responsables de la modération et de la synthèse finale.

JL Est-ce que le mot clef dans ce type de consultation via une plate forme n'est pas l'accompagnement, l'animation ? Et est-ce que vos partenaires, qui sont souvent des administrations, jouent le jeu ?

VC Oui, on attend d'eux qu'ils soient réactifs, qu'ils construisent des événements. Nous avons acquis de l'expérience, développé une méthodologie

JL En vue des élections législatives et présidentielles en France, il y a eu de nombreuses initiatives « civic tech », vont-elles continuer, comment vont-elles évoluer ?

VC En fait Open Source Poltics se positionne comme une Gov Tech, notre vocation est d'aider les gouvernements à utiliser les outils numériques. Sinon il y aura une pluralité de choix dans la civic tech, certains mouvements sont plus temporaires, comme #MaVoix ou La Primaire.org, d'autres affichent leur vocation de start-ups comme Voxe.org avec le robot VoxeBot.

JL Comment avoir la garantie que les contributions des citoyens seront repris dans la co-construction des lois ?

VC Il faut garder une vigilance, mais j'ai bon espoir que la démocratie citoyenne aboutira avant la fin du quinquennat.

Entretien avec Valentin Chaput Janique Laudouar

Pour rencontrer l'équipe d'Open Source Politics hackhatons et meet-ups. Prochain meet-up :

Consultation #ReformesAN : Le citoyen au coeur de la fabrique de la loi le 2 novembre au Liberté Living Lab 

lundi, mars 13 2017

Mobilité citoyenne

#MaVoix, le formulaire de candidature est en ligne(lire ci-dessous), plus d'une centaine de citoyenn(e)s ont répondu à #Distuveuxbienêtremadéputée

Partout en France les actions citoyennes se multiplient à l'approche des élections législatives et présidentielles. Rapidement, quelques rendez-vous où vous pouvez participer ou créez votre propre événement. Une fois de plus on ne peut que constater que les applications et les plate-formes numériques offrent une possibilité inédite d'intégration des propositions citoyennes jusqu'à présent sous-exploitée par les partis politiques, même si certains commencent à percevoir positivement l'agilité citoyenne au lieu de s'en inquiéter.
Janique Laudouar

L'autre Débat : porter la voix des citoyens, un Facebook live

L'Autre débat : la présidentielle ouverte par la Civic Tech Les initiatives pour faire connaître la volonté citoyenne se multiplient : ce jour lundi 13 mars à 20 heures, en direct sur Facebook Live, les candidats les moins visibles sont invités à débattre face à des millions de Français.

Voxe.org, Stig, Accropolis, Change.org et GOV unissent leurs voix pour porter celles des citoyens et faire parvenir leurs questions aux candidats à l’élection présidentielle. Au cours de ce débat de 2 heures qui pourra rassembler plus d’un million de Français, Laura Rouaux (Voxe.org) et Jean Massiet (Accropolis) interrogeront les candidats sur les propositions et les questions des citoyens remontées en amont et pendant l’émission.

Pour en savoir plus : www.voxe.org/lautre-debat

"Je suis citoyenne indignée mais pas résignée"#MaVoix

« Je suis citoyenne indignée mais pas résignée. Je me porte volontaire pour devenir députée. Je VEUX que cette expérience /expérimentation soit durable et pérenne." (...)  Je fais le choix de l'action. Je choisis de désobéir à l'establishment qui voudrait que l'on continue d'être de doux électeurs, esclaves modernes. »

Céline Marseille (13008)

Après des mois de travail collaboratif continu autour de l'objectif « hacker l'Assemblée citoyenne », #MaVoix met en ligne un formulaire de candidature https://candidature.mavoix.info/

#Distuveuxbienêtremadéputée Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 25 avril à minuit.

La Primaire.org : parrainez !

Pour que Charlotte Marchandise, élue démocratiquement, obtienne les parrainages nécessaires, « le moyen le plus efficace pour atteindre un(e) élu(e) cela reste la lettre manuscrite personnalisée ». Pour faciliter la tâche La Primaire propose un formulaire destiné à recueillir les parrainages des élus

https://charlotte-marchandise.fr/parrainages-elu-e-s/

Tournée citoyenne et démocratie permanente

La tournée citoyenne continue dans le département de l'Eure-et-Loir. J'ai suivi l'un des rendez-vous de la Tournée Citoyenne intiée par Territoires Hautement Citoyens. Accueilli par le maire Victor Provot à Thiron Gardais et Armel Le Coz et Enora Démocratie Ouverte. Autour du buffet local raffiné de Fantine, nous étions une conviés à discuter autour de la question suivante : « À quoi devrait ressembler la démocratie permanente dans la région d’ici 2 ou 3 ans ? ». Présent un élu pas comme les autres, Charles Fournier, vice-Président de la Région Centre qui a tout compris de l'indignation citoyenne mais aussi de la capacité des citoyens à être force de propositions dans les territoires.

"Vers des territoires collaboratifs", Bretagne

L’économie collaborative ne s'essouffle pas elle se diversifie nous dit http://www.territoires-collaboratifs.net/ Au terme d'un travail (projet Domno) sur 4 territoires en Bretagne et 44 une rencontre les 29 et 30 mars Rennes "vers des territoires collaboratifs" permettra de faire un point sur ces initiatives collaboratives sur les territoires locaux.

Warn : nous sommes prêts !

Participe à une soirée démocratique !La première se tiendra le 22 mars au SenseSpace à Paris. Il y en aura d'autres en région. Le Warn a repéré et agrégé les initiatives citoyennes. « Le #WARN! c’est quoi ? Nous sommes des acteur.ices du changement qui voulons apporter des réponses concrètes aux défis actuels – emploi, santé, environnement… » #nousendemocratie « Nous nous rejoindrons pour découvrir ces alternatives et partager avec leurs porteurs-ses de projets autour d’un forum participatif. Le temps d’une soirée, projetons dans la démocratie que nous cherchons à instaurer… » http://wearereadynow.net/

Hackathons, meetups, workshops.

Depuis le printemps 2016, Open Source Politics http://www.opensourcepolitics.eu/ est une entreprise relevant du champ de l’économie sociale et solidaire, si vous voulez de l'accompagnement pour vos projets de participation citoyenne, il est là « Hackathons, meetups, workshops... Nous concrétisons votre démarche participative grâce à des événements physiques. »

Le printemps citoyen

Encore Kawaa ! Des débats, des rencontres, des ateliers du 21 mars au 5 avril 2017, http://www.printempscitoyen.fr/

Osons Les Jours Heureux !

Prochaine rencontre : Du 24 au 26 mars à l’ancien Monastère de Sainte-Croix dans la Drôme.

Un objectif important du séminaire de Die est de définir le pilotage du mouvement #LesJoursHeureux.

samedi, mai 14 2016

OuiShare Fest 2016 : la Révolution sera-t-elle Uberisée ?

"Le OuiShare Fest rassemble chaque année des entrepreneurs, leaders d'opinion, et communautés du monde entier prêts à explorer les limites émergentes de notre société. » Révolution dans la gouvernance, le travail, l'entreprise, la société. http://2016.ouisharefest.com/ #OSFest16 . Venez!
Workshop participatif proposé par La Ménagère « Civic Tech : la Révolution sera-elle Uberisée? » mercredi matin, 11h30, Lab, dans la catégorieDigital Insitutions and the City.    Janique Laudouar

OuiShare Fest 2016 : la Révolution sera-t-elle Uberisée?

Comme l'année dernière Le Blog de la Ménagère va suivre la TOTALE des 4 jours du OUISHARE FEST 2016 du mercredi 18 au 21 sur le thème La Ruée vers l'or et après ?  Je suis certaine de trouver à OuiShare du neuf, du stimulant, de la prospective, du constructif, et  une ambiance unique, électrisante, qui mêle convivialité et haut niveau de réflexion, jeunes bénévoles et experts internationaux. Le programme est articulé autour de thèmes au plus près de nos interrogations,le futur du travail, civic tech et les communautés en réseau,  les organisations du 21ème siècle...et il y a toutes sortes de goodies, dont un mode d'emploi.  Trois jours de fête, d'ébullition des cerveaux et de coolitude, mais qui cette année prendront parfois un aspect plus grave : ce monde va mal, il faut que les solutions imaginées par la société civile et les entrepreneurs agiles voient le jours. L'économie collaborative, faisons le point, elle est passée dans les mœurs, avec ses réussites incontestables et ses failles à rectifier. Et surtout élargissons le débat vers la société collaborative  : le monde semble s'être mis en mouvement, DEBOUT, et pas seulement en France où Nuit Debout continue, progresse. 

Les GENS progressent, ils sont connectés et en réseau. Il y a des digital natives, nés dans le numérique, d'autres seniors, pionniers connectés depuis l'arrivée d'internet en France, porteurs de 20 ans de culture numérique. L'échange est transgénérationnel et international. Civic tech : l'expression regroupe tous ces collectifs citoyens qui sont beaucoup plus articulés, avancés et structurés qu'on ne le croit dans l'élaboration d'une nouvelle démocratie, liquide, ouverte, participative et numérique. Ils travaillent dans une relative discrétion loin des médias classiques. Ils inventent un rêve collectif, et comptent bien le mettre en œuvre dans la gouvernance, dans l'entreprise, dans le management, dans le travail, dans l'éducation. Venez voir « les utopies se transformer en décisions » Pour reprendre l'expression de Régis Debray à propos de son engagement ( invité d'Anne Sinclair sur Europe 1 le 14 mai). NuitDebout Roma source image twitter citée par Francesco Brancaccio

Partout dans le monde...et #Chemin Faisant

Partout dans le monde on voit comme dans un jeu vidéo les gouvernances remises en question, et les têtes tomber pour avoir triché, Bang Bang. A l'ère de la transparence et des Panama Papers, difficile de masquer ces détestables dérives dont les gens ne veulent plus, c'est vérité versus mensonge, intégrité versus, corruption versus, confiance versus défiance, action versus immobilisme, horizontalité versus hiérarchie, société civile connectée versus élite déconnectée, intérêt général versus intérêts particuliers, collectifs politiques versus partis classiques. Ouishare a défini une charte des nouvelles valeurs. Ce sont ces nouvelles valeurs qui se mettent en place, de nouveaux espoirs portés par la jeunesse. On peut compter sur OuiShare non pour donner le cap, mais pour nous inviter à le co-construire.

Inviter aussi les autres mouvements, comme les collectifs qui tiendront un stand le samedi 21 mai, journée gratuite, #MaVoix et Voxe.org avec Curious, les 100 Barbares communauté de plus en plus Open et inventive avec un stand Roman Collectif Un peuple totalitaire où vous ferez la connaissance de Julien Letailleur avec "Romançons ensemble la démocratie dont nous rêvons" samedi à 16h30,

Et en Bonus le dimanche 22 mai, une invitation à avancer ensemble dans la nature parisienne, autour du Lac Daumesnil. Les 100 Barbares,  vous vous souvenez : ce groupe d'entrepreneurs du numérique qui avait fait le buzz et s'était réuni à l'Archipel en 2015. Vous vous souvenez de cette conférence à The Family qui avait pour thème « Les barbares attaquent la démocratie » avec Nicolas Colin qui partageait sa vision des choses, une « culture différente », et prédisait l'avenir de la démocratie En 2015, ils étaient 500, ils sont aujourd'hui 5000 sur les réseaux et veulent se rencontrer dans la vraie vie. En 2016 Marchons #Chemin Faisant avec les 100 Barbares, et un nouvel axe, avec Sandrine qui propose un BarbEngagetoi, ou Lune et son Rêve Collectif! Avec Alexandra « un espace BarbaKids !!! Mon fils a toujours rêvé d'une école en plein air » Que vous soyez Babarattentif ou Babaracteurs, le dimanche 22 mai, venez!

L'engagement citoyen : devenez le décideur!

La Révolution sera-t-elle Uberisée? Mercredi 18 mai 11:30am - 12:15pm 50 personnes de toutes les nationalités se sont inscrites à ce Lab. A Ouishare et dans ce workshop, oui il y aura du blockchain, oui il y aura des start-ups, oui, il y aura de la décentralisation, oui il y aura les digital cities et comment faire participer les citoyens, oui il y aura de la démocratie ouverte et participative, oui il y aura des plates-formes numériques de votes. Oui, on parlera de Nuit Debout et qui a mis au point sa plate-forme de propositions,  http://questions.nuitdebout.fr/69marsLe Blog de la Ménagère a invité Leonore de Roquefeuil, CEO et co-fondatrice de Voxe.org, Happy Democracy newsletter  http://newswatch.voxe.org/. Voxe fera (peut-être) une annonce surprise sur sa nouvelle plate-forme, Julien Bayou militant social et politique, élu régional, EELV, qui suit de très près toutes les manifestions actuelles, Julie de Pimodan Fondatrice et CEO de Fluicity http://www.flui.city/ qui travaille au dialogue entre territoires, élus et citoyens« Donnez votre avis et dialoguez facilement avec vos élus. », David Guez et Maria Mella pour faire le point : LaPrimaire.org https://laprimaire.org Et Héloïse et Chloe de Civocracy viendront peut-être nous rejoindre. Le sujet central sera comment inciter à l'engagement citoyen, maintenant que nous avons les plates-formes, les applis, que nous avons appris à nous rencontrer dans la vraie vie, à échanger ? Nous travaillons tous beaucoup à une nouvelle gouvernance, celle que les gens attendent, arriverons nous à la mettre en place ? Et comme c'est un atelier participatif on votera ensemble pour les nouvelles valeurs. Et le même jour à 17h 45, The Future of Democracy, un Fish bowl, ce dispositif de 4 chaises où tout le monde peut s'assoir et prendre la parole, alors Exprimez-vous !

                                                                                                                                Janique Laudouar

Source : Nuit Debout Instagram  Laury-Anne (Gazette debout) : "reprenez la parole grâce au journal indépendant de la Nuit Debout"Une très belle image comme il y en a sur les plateformes Nuit Debout, wiki, tumblr, Gazette Debout, Convergences des Luttes

#MaVoix sera là le 18 mai au Fishbowl de Ouishare et à Strasbourg pour les élections partielles le 22 mai.

Open Source Politics, "la communauté Civic Tech en France", Valentin Chaput 

samedi, avril 30 2016

L'Effet Nuit Debout

L'effet Nuit Debout : mon journal

"Nuit Debout n’appartient à personne. Nuit Debout appartient à nous tous". (Gazette Debout.). Restez éveillés https://gazettedebout.org/ 

Le 8 avril : Rêve Général

« Ainsi, il arrive aux classes « populaires » de revenir du néant où on a voulu les enfouir, et d’en revenir avec quelque fracas. » (Frédéric Lordon « Un film d'action directe » dans Le Monde Diplomatique de février 2016 à propos de "Merci Patron" de François Ruffin et éditeur du journal Fakir.

Un mois après Nuit Debout est toujours dans la place note le journal Le Monde ce 30 avril.

Où comment j'ai vécu les premières Nuit Debout : un contre-commentaire. Cet article a été écrit le lendemain du 8 avril, avant la polémique sur la violence qui s'est exercé sur le philosophe Alain Finkielkraut. «On aurait voulu discréditer un mouvement positif mais fragile qu’on ne s’y serait pas pris autremen (Le Blog de Fédé Davout) sur Mediapart. Depuis, c'est la violence qui semble avoir focalisé l'attention des médias et du monde politique. Des blessés. Des casseurs. De la violence à juste titre dénoncée. Il faut revenir à l'origine de Nuit Debout, il faut l'avoir vécu, pour comprendre. C'est toute l'agilité de la société civile et des "digital natives" qui se déploie sous nos yeux. Le pouvoir d'aller vite et bien en collectif, réseaux, collaboration, connexions, échanges, wiki, tumblr, web TV (hello Mehdi) ringardise nos processus politiques. "

On peut parler de l'effet Nuit Debout. La manifestation a enfin attiré l'attention sur les milliers d'initiatives en France et dans le monde qui sous le label de «civic tech» ont pour objectif de proposer un autre système de gouvernance. Une gouvernance où les citoyens seraient écoutés, où les lois ne seraient plus assenées, où le déluge de législatif ne serait plus le seul moyen de gouverner, où la démocratie reprendrait tout son sens. Tout son bon sens dont elle a cruellement manqué toutes ces dernières années. Nuit Debout agit comme un révélateur de ces « révolutions invisibles ». Avec le résultat qu'on ne peut plus ignorer le mouvement Civic Tech. En ignorant largement le monde en mutation, en s'accrochant aux vestiges d'un autre siècle, le monde politique n'a pas compris que l'agilité citoyenne et les plateformes numériques étaient les nouveaux attributs de la démocratie. Le Rêve Général va s'étendre.  #Globaldebout                                                                                                       Janique Laudouar

Le manifeste de Nuit Debout

"Sais-­tu ce qui se passe là ? Des milliers de personnes se réunissent Place de la République à Paris, et dans toute la France, depuis le 31 mars. Des assemblées se forment où les gens discutent et échangent. Chacun se réapproprie la parole et l’espace public."

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le mouvement est plus organisé qu'il le paraît, avec régulation des prises de parole, validation des créations de commission, des compte-rendus d'assemblée, et surtout une certaine conception de « l'intelligence des foules »qui accorde l'égalité à tous : pas de meneur. "« Nuit debout n’est pas un phénomène spontané. Même s’il n’est piloté ou téléguidé par aucun leader, il s’agit d’un mouvement organisé" analyse le politologue  Loïc Blondiaux, professeur de science politique à l’université ­Paris-I-Panthéon-Sorbonne, dans un entretien accordé à Catherine Vincent (Le Monde Idées 14 04 2016).  Et partout une atmosphère de partage, de bienveillance et même d'amour. Le vendredi 8 avril, j'assiste à une prise de parole sous un dôme éphémère. Le dôme se dégonfle brusquement et menace de tomber sur nous. Aussitôt des dizaines de bras se soulèvent pour le soutenir. "Un symbole du partage" s'exclame une jeune femme. Est-ce le succès du film« Merci Patron » et le journal de François Ruffin « Fakir » qui ont allumé la mèche ? : «  les gens avaient envie d'agir » répond-t-il dans Télérama. « On ne veut plus de politiques qui trichent », explique Louis de Gouyon-Matignon militant et soutien de Nuit Debout interrogé par Europe1. Hugo veut « agir jusque dans les racines du système ». Nuit Debout a demandé une nouvelle autorisation de manifester.

Le 9 avril Place de la République

 "Permis de rêver" «Je rêve que les gens se sourient et se regardent dans le métro.»

Ce matin on vide la place les cabanes et les tentes, et les derniers occupants. En douceur, semble-t-il. Mais les voix demeurent. Elles commencent même à se faire entendre ailleurs que sur les réseaux sur les médias classiques, ce matin sur Europe1, un joli montage en musique (« Retiens la nuit! ») et des paroles fortes.

Et Nuit Debout s'organise... En France Nuit Debout se propage à la vitesse de la viralité  ...Les médias alternatifs et participatifs se multiplient. "A Nuit Debout on m'a dit écris tes rêves"  http://www.la-zep.fr/cest-lactu/a-nuit-debout-on-ma-dit-ecris-tes-reves/

Le 15 avril Numa Paris

NuitDebout fait irruption à la fin du débat dont l'objectif est de présenter divers projets citoyens qui donneront lieu le lendemain à un hackathon organisé par Open Law et Open Source Politics. Les développeurs vont se déchaîner pour faire progresser des plateformes numériques de vote ou de débat citoyen. NuitDebout lance un appel : dimanche, commission numérique. Nous avons besoin de vous !

Le16 avril Numa Paris

Le lendemain on teste: comment retenir les meilleurs décisions ? Le hackhaton s'est réparti en ateliers. Autour de la table plusieurs développeurs dont Open Gov, le chef développeur d'Etalab. Loomio? On visite le site de NuitDebout Bruxelles

« Le choix d’un outil adapté pour mener les campagnes de donation est éminemment stratégique, poursuit Maxime Blondeau. Les mouvements contestataires récents ont essuyé les plâtres avec plus ou moins de succès : Occupy Wall Street a périclité au moment où la question s’est posée. Les Indignés, en revanche, se sont renforcés et ont engendré une offre politique parce qu’ils ont su être plus pragmatiques sur la question des donations. »

"Salons de discussion :Venez prêter main forte à la commission Accueil et Sérénité"Le manifeste est là : 
« Ni entendues ni représentées, des personnes de tous horizons reprennent possession de la réflexion sur l’avenir de notre monde. La politique n’est pas une affaire de professionnels, c’est l’affaire de tous. L’humain devrait être au cœur des préoccupations de nos dirigeants. Les intérêts particuliers ont pris le pas sur l’intérêt général. »
Janique Laudouar

Lire entre autres le billet de Flora Clodic-Tanguy : "Les défis démocratiques de Nuit Debout"

Lire l'entretien « A Nuit debout, la qualité du débat démocratique est l’enjeu prioritaire » dans le Monde Idées de Catherine Vincent avec le politologue Loïc Blondiaux 14-04-2016 "

Premier mai : ==14h00/15h30 == Programme (source https://www.convergence-des-luttes.org/

* L'ère du numérique, l'ouverture d'une voie vers une économie de la coopération
Intervenants:
- Yann Le Pollotec: spécialiste de la révolution numérique et ses impacts économiques
- Sébastien Broca: sociologue, postdoctorant à l’université Paris- 1 Panthéon-SorbonneHervé
- Le Crosnier: enseignant-chercheur à l'Université de Caen spécialiste des technologies du web et la culture numérique.

== 15h00 ==
* Manifestation du 1er mai et pour le retrait de loi El Khomri. Départ de Bastille, en direction de Nation.

Programme de la rencontre internationale de #Globaldebout week-end du 7 et 8 mai 2016 à Paris, place de la République