Le blog de la ménagère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, novembre 22 2012

Les sondages en politique : une réalité virtuelle ?

Du réel et du virtuel : source image Réalité Virtuelle à Laval

En politique mieux vaut être le champion du peuple que le champion des sondages

« Fillon toujours champion des sondages » titre Europe 1.« c'est le meilleur candidat, comme tous les sondages le montrent « , c'est ainsi qu'un conseil de François Fillion continue à rêver à la victoire en s'appuyant sur la virtualité des sondages face à la réalité des urnes. Peut-être faut il examiner le grand couac ou fiasco de ces « primaires » de l'UMP par la distorsion entre les espoirs soulevés par les sondages qui donnaient François Fillon gagnant et le « score » bien plus serré qu'il n'était annoncé. La déception est d'autant plus grande que la victoire était soi-disant assurée. Hors les sondages et les urnes sont deux réalités distinctes comme l'ont expérimente bien des hommes politiques lors des législatives, par exemple. Les sondages restent du domaine de la réalité virtuelle et il semble que les hommes politiques l'oublient. Les médias également quand ils nous inondent de sondages sur le Président et son Premier Ministre. Quelle part de réalité, quelle part de virtualité, quelle part de vérité? En politique mieux vaut être le champion du peuple que le champion des sondages.

S'agissant d'un homme dont la stature devait être présidentielle François Fillon aurait peut-être du comprendre que la contestation prolongée, quand bien même elle serait légitime, ne grandit jamais celui qui la porte. En politique, on gagne ou on perd – et par tous les moyens, c'est la dure loi du genre.

dimanche, janvier 14 2007

Les sirènes de Sarkozy


14 janvier, congrès de l’UMP Porte de Versailles à Paris

Pour une blogueuse curieuse, il est terriblement difficile de résister à l’appel des sirènes de Sarkozy ce dimanche 14 janvier, congrès de l’UMP qui se tient ce jour à la Porte de Versailles à Paris. J’y vais, j’y vais pas ? Il est d'ailleurs intéressant de noter que le réflexe du journaliste supplante le choix du militant dans cette forme de "démocratie émergente" qui  reste à analyser. Mais, bon, plutôt que de me mêler à la cohue des observateurs et journalistes citoyens, lisons les blogs qui s’y collent, Nicolas de Versac (« Congrès UMP 14 janvier LIVE ») , dans le style « Je suis Porte de Versailles, au congrès de l'UMP, et vais tenter de vous retransmettre la chose, en direct. Première impression : c'est impressionnant ! «  et plus loin « « Michèle Alliot-Marie vient de quitter la tribune, très applaudie », Gilles Klein  et pointblog (« Le Sacre de Sarkozy ») et tant d’autres. Tiens, mais que fait Loïc Lemeur? Moi j’écris chez moi. Ou plutôt je pense...à quelle synthèse, quelle leçon, un jour, de ces "conversations" et ces "billets" à l'infini sur le web.

Une phrase attrapée au vol sur Europe 1 : « J’ai changé, j’ai cessé d’être l’homme d’un seul parti ». Ah, ces partis qui encombrent les candidats : ils s'appuient sur eux, mais ils rêvent de s'en détacher pour être seuls, face au peuple...

Plus facile en tout cas que de suivre les blogueurs que de se brancher en direct sur www.u-m-p.org. Le site a explosé ! Trop difficile, trop lent. La revanche de la technologie ou la rançon du succès ?