Le blog de la ménagère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, mars 13 2017

Mobilité citoyenne

#MaVoix, le formulaire de candidature est en ligne(lire ci-dessous), plus d'une centaine de citoyenn(e)s ont répondu à #Distuveuxbienêtremadéputée

Partout en France les actions citoyennes se multiplient à l'approche des élections législatives et présidentielles. Rapidement, quelques rendez-vous où vous pouvez participer ou créez votre propre événement. Une fois de plus on ne peut que constater que les applications et les plate-formes numériques offrent une possibilité inédite d'intégration des propositions citoyennes jusqu'à présent sous-exploitée par les partis politiques, même si certains commencent à percevoir positivement l'agilité citoyenne au lieu de s'en inquiéter.
Janique Laudouar

L'autre Débat : porter la voix des citoyens, un Facebook live

L'Autre débat : la présidentielle ouverte par la Civic Tech Les initiatives pour faire connaître la volonté citoyenne se multiplient : ce jour lundi 13 mars à 20 heures, en direct sur Facebook Live, les candidats les moins visibles sont invités à débattre face à des millions de Français.

Voxe.org, Stig, Accropolis, Change.org et GOV unissent leurs voix pour porter celles des citoyens et faire parvenir leurs questions aux candidats à l’élection présidentielle. Au cours de ce débat de 2 heures qui pourra rassembler plus d’un million de Français, Laura Rouaux (Voxe.org) et Jean Massiet (Accropolis) interrogeront les candidats sur les propositions et les questions des citoyens remontées en amont et pendant l’émission.

Pour en savoir plus : www.voxe.org/lautre-debat

"Je suis citoyenne indignée mais pas résignée"#MaVoix

« Je suis citoyenne indignée mais pas résignée. Je me porte volontaire pour devenir députée. Je VEUX que cette expérience /expérimentation soit durable et pérenne." (...)  Je fais le choix de l'action. Je choisis de désobéir à l'establishment qui voudrait que l'on continue d'être de doux électeurs, esclaves modernes. »

Céline Marseille (13008)

Après des mois de travail collaboratif continu autour de l'objectif « hacker l'Assemblée citoyenne », #MaVoix met en ligne un formulaire de candidature https://candidature.mavoix.info/

#Distuveuxbienêtremadéputée Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 25 avril à minuit.

La Primaire.org : parrainez !

Pour que Charlotte Marchandise, élue démocratiquement, obtienne les parrainages nécessaires, « le moyen le plus efficace pour atteindre un(e) élu(e) cela reste la lettre manuscrite personnalisée ». Pour faciliter la tâche La Primaire propose un formulaire destiné à recueillir les parrainages des élus

https://charlotte-marchandise.fr/parrainages-elu-e-s/

Tournée citoyenne et démocratie permanente

La tournée citoyenne continue dans le département de l'Eure-et-Loir. J'ai suivi l'un des rendez-vous de la Tournée Citoyenne intiée par Territoires Hautement Citoyens. Accueilli par le maire Victor Provot à Thiron Gardais et Armel Le Coz et Enora Démocratie Ouverte. Autour du buffet local raffiné de Fantine, nous étions une conviés à discuter autour de la question suivante : « À quoi devrait ressembler la démocratie permanente dans la région d’ici 2 ou 3 ans ? ». Présent un élu pas comme les autres, Charles Fournier, vice-Président de la Région Centre qui a tout compris de l'indignation citoyenne mais aussi de la capacité des citoyens à être force de propositions dans les territoires.

"Vers des territoires collaboratifs", Bretagne

L’économie collaborative ne s'essouffle pas elle se diversifie nous dit http://www.territoires-collaboratifs.net/ Au terme d'un travail (projet Domno) sur 4 territoires en Bretagne et 44 une rencontre les 29 et 30 mars Rennes "vers des territoires collaboratifs" permettra de faire un point sur ces initiatives collaboratives sur les territoires locaux.

Warn : nous sommes prêts !

Participe à une soirée démocratique !La première se tiendra le 22 mars au SenseSpace à Paris. Il y en aura d'autres en région. Le Warn a repéré et agrégé les initiatives citoyennes. « Le #WARN! c’est quoi ? Nous sommes des acteur.ices du changement qui voulons apporter des réponses concrètes aux défis actuels – emploi, santé, environnement… » #nousendemocratie « Nous nous rejoindrons pour découvrir ces alternatives et partager avec leurs porteurs-ses de projets autour d’un forum participatif. Le temps d’une soirée, projetons dans la démocratie que nous cherchons à instaurer… » http://wearereadynow.net/

Hackathons, meetups, workshops.

Depuis le printemps 2016, Open Source Politics http://www.opensourcepolitics.eu/ est une entreprise relevant du champ de l’économie sociale et solidaire, si vous voulez de l'accompagnement pour vos projets de participation citoyenne, il est là « Hackathons, meetups, workshops... Nous concrétisons votre démarche participative grâce à des événements physiques. »

Le printemps citoyen

Encore Kawaa ! Des débats, des rencontres, des ateliers du 21 mars au 5 avril 2017, http://www.printempscitoyen.fr/

Osons Les Jours Heureux !

Prochaine rencontre : Du 24 au 26 mars à l’ancien Monastère de Sainte-Croix dans la Drôme.

Un objectif important du séminaire de Die est de définir le pilotage du mouvement #LesJoursHeureux.

vendredi, février 12 2016

"A nous d'écrire l'avenir" Barbare (WEB) #5

Nouveau! Voxe propose une newsletter et un agenda démocratique. Inscrivez-vous !

"A nous d'écrire l'avenir" : Antoine Brachet annonçant le Week End Barbare (WEB) #5

L'agenda démocratique citoyen explose !

Pendant que le monde politico-médiatique se concentre sur la problématique de la réforme de la constitution et le remaniement ministériel, l'agenda démocratique citoyen explose! Un vent de fraicheur souffle sur la démocratie!

"Sommes-nous en Démocratie ? Existe-t-il des solutions pour débloquer notre système politique, pour rendre aux citoyens leur place en politique?" Agora 2017 a posé la question ce jeudi 11 février à Lyon au nom de Génération Citoyens : "Sommes-nous encore en démocratie?", - débat qu'on pouvait suivre en direct sur You Tube- Question presque dépassée! Les initiatives intéressantes, intelligentes, innovantes et surtout à la hauteur des enjeux explosent  partout en France. Janique Laudouar                                                                                                                             

Les Barbares (bienveillants)  Week End Barbare (WEB) #5

Ils se réunissent ce week-end du 12 au 14 février un Week End Barbare (WEB) #5.  "L'année dernière", raconte sur Medium Antoine Brachet l'un des fondateurs, "nous avions lancé l’opérationBarBar#1, rassemblant plus de 500 d’entre nous à l’Archipel le 31 mars 2015, dont 60 organisateurs." Et maintenant ...rencontre avec  : "les BarbActeurs, qui ont des projets en accord avec les valeurs du manifeste barbare (changer le monde avec les nouvelles règles que nous anticipons tous, positivement, sans se soumettre à la règle absolue du profit)."

26 BarbActeurs, ont proposé leur projet, et concocté pour le présenter une vidéo de 1 minute 30. On vous racontera.

Et pendant ce temps là, Démocratie Ouverte ...

De plus en plus d'adhérents à Démocratie Ouverte. Et ils préparent un BIG événement à la rentrée et se réunissent le 19 mars pour le préparer. On vous en dira plus bientôt...

dimanche, janvier 24 2016

LA DEMOCRATIE, C'EST MAINTENANT

« NE LEUR LAISSONS PAS 2017 ! »

Signe des temps, les militants n'attendent plus « les appareils » pour décider et « passer à l'action ». "Une primaire de gauche? Allons-y." Quelque 500 militants, associatifs, politiques, syndicaux ou simples citoyens lancent dimanche la création d'un "comité d’organisation de la primaire de gauche" annonce le JDD du 24 janvier 2016. L'appel au changement y figure : « Nous prenons en charge l’organisation de cette primaire. Nous allons faire de cet objet, encore non identifié, l’instrument d’un changement politique ». On y retrouve en autres Julien Bayou, Caroline de Haas et Eliott Lepers,  designer de politique, activiste, chef d'entreprise, écolo Mais surtout, «1000 citoyennes et citoyens, de tous les départements, de toutes origines de tous engagements». Libération avait déjà publié l'appel pour une primaire à gauche signé par divers intellectuels et politiques. Un site http://primairedegauche.fr/ est déjà en ligne signale Libération, avec budget (annoncé : 200 000 euros) et financement participatif.  A 150 kilomètres de Paris (Orne 61) Génération Citoyens organisait avec succès le 14 janvier l'inauguration de locaux en présence de Jean-Marie Cavada et de plus deux cent personnes. Le phénomène n'est pas uniquement  parisien. Janique Laudouar

Une approche ludique pour acculturer les citoyens à la loi : le projet Nesquiz, une démonstration lors du hackhaton à Numa par Jill Jên-Vie, en thèse à Orsay

OPEN LAW, OPEN DATA, OPEN GOV : Open Democracy Now!

Numa Paris vient d’organiser une rencontre le 22 janvier sur le thème Open Democracy Now avec Open Law et différents collectifs entre autres: Etalab, Regards Citoyens, Voxe, #MaVoix, DemocacysOS France. Le numérique apporte des solutions pratiques et concrètes au soutien et au développement de la démocratie ».  " En terme de révolution par l’intérieur,la technologie numérique nous permet déjà d'envisager des changements radicaux des processus politiques et administratifs existants. L'innovation peut-elle être publique ? C'est le pari d'Etalab lors de la réunion de mai 2015 « Comment rénover et pérenniser les modes de coopération entre administration et citoyens ?" Introduction à Open Gov par République citoyenne, Lancelot Pecquet modérait la rencontre.

"Numérique, politique et démocratie : implosion et explosion annoncées",  avait prédit Léonore de Roquefeuil, co-fondatrice de Voxe. dans http://www.democratiemiseajour.fr/ en parlant de ces "citoyens-hackers" La rencontre se concluait le samedi 23 janvier par une forme de hackhaton avec développeurs autour de la construction de plate-formes numériques de vote et de solutions open source.

Ce foisonnement rejoint la prédiction que nous avions faite à propos de l'économie collaborative  «Les politiques s'enlisent, les français s’organisent »,

Ci-dessus Emmanuel Raviart, développeur à Etalab, et Quitterie de Villepin, #MaVoix. Ci-dessous Benjamin Ooghe-Tabanou Regards Citoyens et Léonore de Roquefeuil, Voxe

lundi, septembre 14 2015

Nouvelle Démocratie : la relève politique

"Vite, faites entrer les barbares" : "la démocratie face à la révolution numérique, transformer les relations entre la puissance publique et les citoyens" "réinventer les élections" étaient parmi les thèmes de la conférence sur la démocratie de Nicolas Colin du 9 juillet 2015 à The Family en partenariat avec l'Institut Montaigne. Qui sont les "Barbares"? A l'origine des entrepreneurs du numérique décidés à "débloquer la France". Une élite éclairée et rompue au digital, certes, mais cet automne c'est la société civile "ordinaire" qui partout en France semble vouloir se mettre en ordre de marche et "hacker" la démocratie.

La société civile en ordre de marche pour renouveler la politique

Il y a quelques mois, ils étaient encore invisibles. « Hors du radar ». Mais en cette rentrée politique, impossible de les ignorer. Qui ? Nous, vous et moi, la société civile, citoyens qui agissons, porteurs de nouvelles valeurs. Il y a plusieurs mois nous les annoncions. Ils sont là et bien là. Et pas seulement en France. Le phénomène est international. Podemos en Espagne, Syriza en Grèce, DemocracyOS s'étend dans le monde, El partido de la Red en Argentine, Islande, Tunisie. Et il sonne comme un avertissement. Et un espoir : une renaissance politique.

(Image : à OuishareFest 2015 trois femmes en politique  , Pia Mancini DemocracysOS, Léonor de Roquefeuil, Voxe, Primavera de Filippi (chercheuse expert blockchain), discutent des plateformes numériques!

L'émission C dans l'air le 25 août sur la 5 avait pour sujet «La tentation Varoufakis», citant l'ex ministre grec comme exemple de dissidence des gouvernances classiques. Sur le plateau seule Corinne Lepage semblait avoir conscience de la profonde mutation politique en marche « "On est au début d'une uberisation de la politique". Et de décrire une classe politique « hors sol » qui continue à penser en terme d'échéance électorale. Quand elle souligne le foisonnement de mouvements porteurs d'idées en marche et d'actions en cours, immédiatement l'un des intervenants les qualifie de « populisme », et de masquer par une connotation négative son incompréhension du phénomène. Car le plus stupéfiant c'est qu' « ils » ignorent l'explosion ou font semblant de l'ignorer. « Ils », le pouvoir, la classe politique « classique », les élus, les « élites déconnectées », bref le petit monde politico-médiatique, celui qui devrait être le plus informé, le plus à l'écoute

« Pas sans nous ! »

« Pas sans nous !» (nom de la Coordination Nationale « Pas sans nous »http://www.passansnous.org ) semble être le cri du cœur des citoyens las des lois qui continuent à tomber comme des couperets sans consultation autre que le traditionnel va et vient entre Assemblée nationale et Sénat. Las des annonces non suivies d'effet. Las du dysfonctionnement récurrent d'une administration « centrale » demeurée par nature conservatrice, dont la force d'inertie exaspère. Las d'une justice dont la lenteur et les délais hors norme ne semblent jamais remis en cause. Las enfin des mesurettes là où ils attendaient des changements structurels. Les gouvernances semblent devenues peu à peu inadaptées pour faire face au monde présent et au monde qui vient. C'est à la fois un constat politique mais aussi un ressenti exprimé ou tacite dans les populations qui ne sentent pas écoutées et dont les préoccupations prioritaires ne sont pas prises en compte.

Avant l'été plusieurs débats et séminaires ont dénoncé cette fausse démocratie et la nécessité d'aller vers un autre type de gouvernance, une nouvelle démocratie. « Les vieilles pratiques démocratiques se périment à toute vitesse et l’essoufflement de notre modèle politique appelle une réponse, sous peine de voir les mouvements contestataires se multiplier. » prédit Nicolas Colin co-fondateur de The Family où avait lieu la conférence très suivie « Les barbares attaquent...la démocratie » en partenariat avec l'Institut Montaigne. Etaient intervenants,Thierry Favre, fondateur de Democratech, Arthur Muller, Co-founder de Liegey Muller Pons,Camille Vaziaga, déléguée générale de Renaissance Numérique.  Le Forum « Changer d'ère » organisé à la Villette donnait des pistes concrètes et exposait les solutions expérimentées par les citoyens. Joël de Rosnay et d'autres y présentaient un avenir imaginatif et porteur d'espoir. Joël de Rosnay figure parmi les contributeurs de La Revue du Cube avait choisi pour thème de son dernier numéro #8 de mai 2015 « Révolution positive ». Le prochain thème sera encore plus précis : « Refondation ». « Le 14 juillet 2015, le Conseil économique social et environnemental (CESE) et l’Institut des Futurs souhaitables se sont unis pour mettre en lumière ces héros et héroïnes, ces « révolutionnaires positifs » . « 150 collectifs porteurs d’une vision alternative, optimiste et inclusive de l’avenir » http://congresdufutur.org/     

La nouvelle démocratie : la relève politique est assurée

Croire en la refondation de la démocratie, oui mais avec qui ? Et là c'est plutôt réjouissant car la relève semble assurée. Face au déluge législatif, lois ficelées à la hâte et qui révèlent ensuite leur inadéquation au «terrain » et leurs failles, Parlement & citoyens propose la co-gouvernance et la co-construction des lois. Avec certains élus conscients de la nécessité de co-gouverner. Une nouvelle plate-forme en ligne et son mode d'emploi permet de s'inscrire et de faire des propositions. Des députés ont rejoint le projet. Le rapport du maire-adjoint de Lille à la secrétaire d’État en charge du numérique Axelle Lemaire prône un véritable « partenariat public-privé-population ». Mais ces préconisations seront-elles adoptées par le gouvernement? Les collectifs, eux, sont libres d'agir MAINTENANT. Démocratie Ouverte grandit vite et de vient de fusionner avec le groupe animé par Michel Briand, Gouvernance contributive. Selon Armel Le Coz : «D’une poignée de co-fondateurs passionnés et de porteurs de projets démocratiques » le mouvement fédère de « de plus en plus de citoyens qui cherchent des espaces pour s’engager et agir concrètement en faveur de la transition démocratique. » VOXE recrute et cherche des passionnés de démocratie participative « intéressés par la politique, autonomes et qui ont envie d'agir dans la transition démocratique. » La transition se prépare dès maintenant : « en 2017, nous n'avons pas envie de voter pour vous » déclare https://democratech.co/ «  Autre collectif, Regards Citoyens, dont les membres « se sont rencontrés sur Internet dans un désir commun de proposer un accès simplifié au fonctionnement de nos institutions démocratiques à partir des informations publiques. » « Inventer la démocratie du XXIe siècle, un débat à la fois: DemocracyOS arrive en France. « Ré-inventer la Démocratie c'est possible. Partons à la rencontre d'idées, de personnes, d'outils, pluriels et innovants » affiche DEMOS XXI le web-documentaire qui espère réunir les fonds sur Kiss kiss bang bang.

L’Institut des Futurs souhaitables « participe de cette dynamique à un moment clef où partout dans le monde, les porteurs d’innovations concrètes se révèlent et se rassemblent. » Le tirage au sort est un dispositif qui revient souvent comme alternative à la démocratie représentative. Etienne Chouard milite depuis longtemps en sa faveur, et pour l'écriture d'une nouvelle constitution écrite par les citoyens. En Belgique « Le député Peter Vanvelthoven, c’est son nom, veut que les sièges du sénat ne soient plus occupés que par des citoyens tirés au sort ! » Le collectif #MaVoix (lancé au printemps) par Quitterie de Villepin souhaite aussi le tirage au sort. Une simple page sur Facebook au printemps a fait boule de neige. On peut y lire le manifeste du collectif qui lui aussi grandit. Des députés volontaires éduqués par des MOOC puis ensuite désignés par tirage au sort pour défendre les demandes citoyennes. Dans #MaVoix, des compétences, des têtes bien faites comme Valentin Chaput qui pratique l' « open source politics » transparence, échange d'information, réunions ouvertes grâce à l'application meet up. DEMOS réclame une chose simple : 6 Lois par an, décidées par et pour le peuple. Les citoyens exigent le remplacement du Sénat par des Assemblées Démocratiques dont les membres pourront être vous et moi. Mais cette « chose simple » est-elle souhaitée par les gouvernants en place ?

Et pendant ce temps là...la classe politique

« Et pendant ce temps là », écrit Jacques Attali dans l'Express du 26 août au 1 septembre, « la classe politique prépare benoitement sa rentrée sur le mode le plus traditionnel et le plus éloigné des enjeux -bref le plus nul, le plus indigne du pays. » Cynisme, ignorance ou indifférence, le manque d'écoute de la société civile devient criant et le silence des élus assourdissant face à l'explosion des aspirations et actions citoyennes. « Ici à Brest en fin de mandat la gouvernance contributive et l'innovation sociale ouverte ont été inscrites dans le programme de l'équipe élue. Mais dans la réalité, très peu d'élus s'approprient ce changement de paradigme vers une société contributive » nous dit Michel Briand, membre du Conseil national du numérique, initiateur du Forum des Usages Coopératifs à Brest qui en en 2014 avait anticipé la mutation politique et le nouveau rôle de l'élu. « Ceux qui gouvernent n’ont pas intérêt à soulever la question du bon gouvernement. Gouverner aujourd’hui, c’est essayer de survivre, c’est séduire. L’intérêt des gouvernants est de rester dans une telle conception archaïque du pouvoir comme propriété personnelle, comme outil de manutention des esprits et d’élimination des adversaires. »constate Pierre de Rosanvallon, professeur au Collège de France auteur de nombreux ouvrages sur la démocratie et fondateur du projet« Raconter la vie », donner la parole aux « invisibles »,  « pour remédier à la mal-représentation qui ronge le pays. » Il vient de publier « Le Bon gouvernement ». « Le centre de gravité est aujourd’hui la relation gouvernés-gouvernants. »

Et Demain? 

« Facebook a compté un milliard d’utilisateurs connectés en un seul jour » soit « 1 habitant de la terre sur 7 »(http://www.presse-citron.net/lundi-un-habitant-de-la-terre-sur-sept-etait-sur-facebook/. La civilisation du numérique rend caduque l'actuelle relation gouvernants avec tout pouvoir, gouvernés qui subissent. Avec l'arrivée d'Internet en France l'interactivité est entrée depuis 20 ans dans les usages des citoyens qui sont mûrs pour une vraie démocratie qui inclut leur participation et leur expertise. « Chacun, citoyen, journaliste, webmaster ou autre peut s’emparer de la plateforme et l’enrichir. » affiche Voxe. « Parlement & Citoyens «  permet aux citoyens et aux parlementaires de rechercher ensemble les solutions aux problèmes de notre pays » grâce à une plate-forme où il suffit de s'inscrire pour proposer ou commenter une loi. Une interaction permanente entre gouvernés-gouvernants, grâce aux plate-formes numériques et aux applications qui rend la fluide, est la nécessaire condition de la démocratie aujourd'hui.

Voxe.org est finaliste de GoogleImpactChallenge 2015. Vous pouvez voter : https://impactchallenge.withgoogle.com/france2015/charity/voxe

La 4ème édition du LHFORUM / Positive Economy Forum au Havre du 16 au 19 septembre 2015
http://positiveeconomy.co/fr/positive-economy-forum-le-havre-2015-2/

L'émergence des communs populaires http://tempsdescommuns.org/
http://tempsdescommuns.org/jardins-partages-en-communs/
  Festival francophone des communs du 5 au 18 octobre 

"Curieuses démocraties" Saillans, 18-20 septembre 2015 http://www.curieusesdemocraties.org/

http://www.ted.com/talks/pia_mancini_how_to_upgrade_democracy_for_the_internet_era?language=en

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20141219.OBS8339/start-up-ces-barbares-qui-veulent-debloquer-la-france.html