Le blog de la ménagère

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, octobre 25 2011

Blogs en mode "pause"

Dans un billet intitulé « garageland » le journaliste et blogueur J.C Féraud justifie la mise en «  pause » de son blog MON ECRAN RADAR  « Ces derniers temps, Mon Ecran Radar sort rarement du garage où je l'ai temporairement garé cet été, après deux ans d'usage intensif et très exactement 100 billets au compteur ». J'ai arrêté, puis repris, Le Blog de la Ménagère, et ce propos me touche. « Blog en pause pour une durée indéterminée "est un message qu'on rencontre de plus en plus. «  Je suis pris de vertige face à l'accélération du monde, à la folie de l'internet temps réel sur Twitter et ailleurs. Les journées filent à la vitesse de la lumière dans la fibre optique. Comme tous les journalistes de l'an 15 après Internet, je me sens submergé par l'actualité devenue folle. » Aveu annonciateur d'un proche essoufflement général ? « Résultat mon blog dérive lentement dans le cyberespace, comme un vaisseau en panne de carburant.  » Mon Ecran Radar participe néanmoins au http://www.golden-blog-awards.fr/ Good Luck!

Publier, oui, mais à quel prix? Combien de dimanches ensoleillés à pâlir devant l'écran, combien de temps passé à ajuster les mots et les images et pour quelle gratification? Combien de temps à se « reconfigurer » et se mettre à jour, s'approprier les nouvelles applications? Nous sommes devenus des logiciels humains, soumis à une fuite avant quotidienne. Pour quel avantage? Economique? Très peu tirent leur épingle du jeu. Social? Que de gloires éphémères...Non, il s'agit du désir de participer qui n'a pas encore été à ce jour analysé, de cette furie de  « vivre dans le courant » pour reprendre l'expression de la sociologue Danah Boyd citée par Internet actu.

Pèse sur nos épaules de blogueur tout ce qu'on ne fait pas à cause ce sacré devoir qu'on  s'est auto-assigné : nourrir notre monstre en ligne. Tailler ses rosiers, prendre le thé chez le voisin, faire un gâteau au chocolat  peu à peu ont fait place au maintien chronophage de notre identité virtuelle. Hier encore nous étions prêts à tout pour que notre radeau se maintienne à flot dans le sillage des grands voiliers. Prendre part à la course semblait un objectif naturel. On ne se posait pas la question. Aujourd'hui, les questions se posent dans la vraie vie, peut-être parce qu'elle est plus que jamais menacée et que les enjeux du monde actuel sont forts. Le dysfonctionnement du monde réel nous empêche de mener la belle vie sur les réseaux. Et s'impose une autre tentation pour notre vie virtuelle : le mode pause.

vendredi, novembre 16 2007

Une invitation via Facebook

source image http://www.nethique.info/

Les invitations se multiplient via Facebook. Mode d'emploi à gérer (se dévoiler, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout).

Je me rendrai, je l'espère à : Après-midi Néthique, vivre ensemble sur le Net : nouveaux médias et politique

Médias amateurs ou professionnels, vers une déontologie des nouveaux médias ? Avec des journalistes, des blogueurs, des acteurs du Net...

http://carrefour-numerique.cite-sciences.fr/Apres-midi-Nethique-Vivre-ensemble

Samedi 17 novembre 2007, de 14h30 à 18h. À l’Agora.

Organisée par Les Humains Associés
avec l’Institut Pierre Mendès France et le Carrefour Numérique

Table ronde suivie d’une discussion ouverte de type "bar-camp" de la Néthique (NéthiCamp)

Moi je l'ai vu sur Mémoire vive
http://www.memoire-vive.org/

ainsi que dans Second Life sur l'Ile Verte, les internautes et résidents de SL pourront participer et poser des questions.
A demain ..."may be attending" comme on dit sur facebook